Accueil > Communiqués et Déclarations > Déclaration du Regroupement des Victimes des Evènements 89/91

Déclaration du Regroupement des Victimes des Evènements 89/91

Par correspondance S/N en date du 14/02/2012, le Président du REVE 89/91 (Regroupement des victimes des Evénements 89/91) a sollicité une audience pour une délégation de cinq membres du Bureau Exécutif auprès de la Ministre de la Fonction Publique afin de s’enquérir de l’état d’avancement du dossier  des fonctionnaires et agents de l’Etat qui en sa possession depuis plusieurs mois d’une part, ainsi que le sort réservé aux cadres et agents des Etablissements Publics, tous victimes des Evénements de 1989-1991 qui n’ont pas été recensés.

Donc c’est seulement le Mercredi 29 février 2012 à 13 heures que le Président a été saisi par le secrétaire particulier par téléphone, annonçant que l’audience demandée est prévue pour 14 heures. Selon ce dernier la Ministre ne reçoit qu’une seule personne en l’occurrence le Président du REVE et non la délégation composée de cinq personnes.

Face à cette situation surprenante et après un dialogue avec le particulier, un consensus a été trouvé à savoir que la délégation sera composée de 3 membres  du Bureau Exécutif et que l’audience aura lieu à 14 30 mn afin d’informer les membres de la délégation, il s’agit de :  Messieurs  Sarr Mamadou Moctar et Touré Harouna tous deux membres de Bureau Exécutif et membres également de la Commission Nationale chargée du Recensement des fonctionnaires et agents de l’Etat victimes de 89/91  Président du REVE.

Suite à ce consensus, nous nous sommes rendus au cabinet de la Ministre à 14 heures 20 et sommes restés dans la salle d’attente avec plus de trente minutes de retard sur  l’horaire prévu. Mais à notre grande surprise au moment de rentrer dans le bureau de la Ministre, le secrétaire particulier nous annonce péremptoire que la Ministre ne reçoit que le Président de la délégation. Compte tenu de cette décision anachronique, en ma qualité du Président du REVE, j’ai insisté pour que la délégation composée de trois membres soit reçue.

Un refus catégorique nous a été opposé par la Ministre de la Fonction Publique. Qu’est ce qui a motivé cette décision inattendue  de la par de la Ministre? 

Devant cette attitude peu courtoise et intransigeante de la part de la Ministre, nous avons décidé de nous retirer purement et simplement, car nous estimons que le comportement est inadmissible de la part d’un ministre de la République dans un Etat de droit. Il est hors de question d’accepter ce diktat.

Si la Ministre n’a aucune information relative au dossier des fonctionnaires, elle peut la signifier aux membres de la délégation.

C’est pourquoi, par rapport à son comportement qui frise le mépris à l’endroit des responsables du REVE  nous:

ü condamnons du reste  ce comportement,

ü exigeons des excuses officielles de la part de Madame la Ministre,

ü réitérons notre souhait d’obtenir l’audience sollicitée pour la délégation du REVE.

Ainsi, tout voile d’incompréhension entourant cette audience pourra être levé.

     

Nouakchott, le 08 Mars 2012

 

Le Président.

Lô Souleymane

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :