Accueil > Communiqués et Déclarations > IRA – Mauritanie: Note d’information sur l’état de santé des détenus de Ain Farba qui se détériore

IRA – Mauritanie: Note d’information sur l’état de santé des détenus de Ain Farba qui se détériore

Les militants de l’IRA-Mauritanie protestent devant l’Assemblée Nationale pour la libération de El Mehdi ould Lemrabott, du Dr Ely ould Ravee, de Lehbous ould Omar et d'Abdallahi Abou Diop

Les militants de l’IRA (Dr Ely Ould Rava, Lehbouss Ould Amar, Abdallahi Abou Diop, et  El Mehdi Ould Ahmedou) qui étaient partis assister un adolescent qui a fui l’esclavage et s’est adressé à IRA-Mauritanie pour pouvoir porter plainte contre ses présumés bourreaux et libérer ses petits frères mineurs encore sous le joug de l’esclavage par ascendence dans la localité de Agharghar, au centre-est de la Mauritanie, sont toujours incarcérés par la gendarmerie de Ain Farba pour leur deuxième jour consécutif.

L’ état de santé de ses militants d’IRA se détériore de plus en plus après qu’ils aient observé une grève de la faim en protestation contre leur arrestation arbitraire et le refus des autorités d’enclencher la procédure juridique en vigueur pour libérer les enfants esclaves et sanctionner les esclavagistes, la famille Ehel Khanvour.

Les conditions de détention des militants anti- esclavagistes sont inhumaines car ils sont menottés et torturés physiquement en plus de la torture psychologique et l’himuliation dont ils font l’objet depuis leur arrestation lorsqu’ils ont entamé un sit-in de protestation pacifique contre l’impunité accordée par les autorités à la famille coupable en flagrant délit de pratiques esclavagistes.

IRA – Mauritanie s’engage jusqu’au bout du sacrifice dans cette affaire et,

– Alerte l’opinion publique nationale et internationale sur le régime de détention inhumaine et pouvant conduire à la mort ou à de fortes dégradations de la santé des détenus

-S’élève encore une fois contre la stratégie de l’Etat mauritanien qui s’en prend aux plaignants contre l’esclavage au lieu de punir ceux qui en sont coupables ;

-Lance un appel pressent aux organisations et organismes nationaux et internationaux, aux  défenseurs des droits de l’homme et aux  partis politiques pour faire pression sur le pouvoir du général Aziz pour qu’il applique la loi 0048 /2007 incriminant l’esclavage, sur ce cas de pratiques avérés d’esclavage et bien d’autres pendants devant la justice et pour libérer les quatre militants d’Ira :le journaliste El Mehdi ould Lemrabott, le Dr Ely ould Ravee, Lehbous ould Omar et Abdallahi Abou Diop.

Nouakchott  le 13/01/2012

La commission de communication

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :