Archive

Archive for décembre 2011

Mohamed Ould Khouna : « L’affluence est toujours faible sur les centres de recensement »

29 décembre 2011 1 commentaire

Mohamed Ould KHOUNA, Ministre délégué auprès du Ministre d'Etat à l'Education Nationale chargé de l'emploi, de la Formation Professionnelle et des Technologies

Le Ministre délégué auprès du Ministre d’Etat à l’Education Nationale chargé de l’emploi, de la Formation Professionnelle et des Technologies a fait, mercredi matin, un aveu de taille en admettant que l’affluence est toujours faible sur les centres de recensement qui ont été disséminés dans toutes les moughataas du pays.

Mohamed Ould Khouna s’exprimait en marge d’une réunion regroupant des responsables de son département.

Depuis leur début, les opérations de recensement sont jugées par les organisations de défense des droits de l’Homme et notamment « Touche pas à ma Nationalité » qui sera à la pointe des mouvements de protestation qui ont entrainé plusieurs blessés et la mort de Lamine Mangane à Maghama.

Le gouvernement mauritanien s’est lancé, depuis le début de cette semaine, dans une course contre la montre en mobilisant tout le personnel des ministères de la République en vue de sensibiliser les populations sur « l’importance de l’opération » du recensement. Alors, n’est-ce pas le Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz qui disait que « nous avons tout le temps pour faire ce recensement » le 5 août 2011 ?

Toute reprise d’article ou extrait d’article devra inclure une référence www.info2larue.wordpress.com

Catégories :A la Une

Birame Ould Dah: « Sauvons la Mauritanie de ce fléau qui est Mohamed Ould Abdel Aziz! »

28 décembre 2011 1 commentaire

Birame Ould Dah Ould Abéid, Président de l’IRA-Mauritanie

Par ses pulsions personnelles, son souci de ses intérêts personnels, ses tendances de mégalomanie et de félonie, Mohamed Ould Abdel Aziz a entrainé la Mauritanie dans une guerre sans issue, a déclaré lundi soir Birame Ould Dah Ould Abéid.

Pour le Président de l’IRA-Mauritanie, la lutte contre le terrorisme dans lequel s’est engagée la Mauritanie revêt « un caractère dictaorial et personnel ». « Les forces de sécurité ne sont pas préparées à faire la guerre par procuration au nom de l’Occident », a-t-il dit.

Le lauréat du Prix des Droits de l’Homme 2011 de la ville de Weimar en Allemagne a invité, dans la foulée, la France à cesser tout appui à Mohamed Ould Abdel Aziz dans sa lutte contre le terrorisme expliquant que c’est du « théâtre ».

« En contrepartie du sang et de l’appui de la France, Mohamed Ould Abdel Aziz continue à violer gravement les Droits de l’Homme, à piétiner la démocratie, à faire régner l’impunité sur les crimes racistes, à protéger les criminels esclavagistes, à s’entêter sur une politique raciste et esclavagiste », a estimé Birame Ould Dah Ould Abéid.

Pour Birame Ould Dah Ould Abéid, il faut « sauver la Mauritanie de ce fléau qui est Mohamed Ould Abdel Aziz » avant qu’il ne soit trop tard. Dans cette perspective, à l’après-midi, les militants de l’IRA-Mauritanie avaient organisé une marche pacifique pour les droits civiques malgré une forte présence de la sécurité sur la route de l’aéroport à la mosquée Ibn Abass.

Toute reprise d’article ou extrait d’article devra inclure une référence à www.info2larue.wordpress.com

Catégories :A la Une

Communiqué du Conseil des Ministres du 22 décembre 2011

Le Conseil des Ministres s’est réuni Jeudi 22 Décembre 2011 sous la Présidence de son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République. Le Conseil a examiné et approuvé les projets de lois suivants :

– Projet de loi autorisant la ratification de l’accord de Siège signé à Nouakchott le 1er août 2011, entre le Gouvernement de la République Islamique de Mauritanie et la Société de Gestion et d’Exploitation de la Navigation sur le Fleuve Sénégal (SOGENAV).

-Projet de loi organique portant modification de certaines dispositions de l’Ordonnance 87-289 du 20 octobre 1987 modifiant l’Ordonnance 86-134 du 13 Août 1986 instituant les communes ;

Le projet de loi abroge et remplace les dispositions des articles 36, 106, 110, 111, 112, 113, 114, 115, 117, 118, 119, 123 et 133 de l’ordonnance 87-289 du 20 octobre 1987 abrogeant et remplaçant l’ordonnance 86-134 du 13 août 1986 instituant les communes ;

– Projet de loi organique portant modification de certaines dispositions de l’Ordonnance 91-027 du 7 octobre 1991 relative à l’élection du Président de la République ;

Le projet de loi abroge et remplace les dispositions des articles 12, 14 et 16 de l’ordonnance 91-027 du 7 octobre 1991 relative à l’élection du Président de la République ;

– Projet de loi organique portant modification de certaines dispositions de l’Ordonnance 91-028 du 7 octobre 1991 portant loi organique relative à l’élection des députés à l’Assemblée Nationale ;

Le projet de loi abroge et remplace les dispositions des articles 3 (nouveau), 7, 8, 15, 10, 13, 16, 17, 18, 20, 22, 24, 25 et 28 de l’ordonnance 91-028 du 7 octobre 1991 portant loi organique relative à l’élection des députés à l’Assemblée nationale ; les nouvelles dispositions font passer de 95 à 146 le nombre de députés qui comprend, entre autres, vingt (20) députés élus sur une liste nationale et vingt (20) autres députées élues sur une liste nationale réservée aux femmes ; elles proscrivent les candidatures indépendantes et font perdre le mandat au parlementaire démissionnaire de son parti ;

– Projet de loi organique portant modification de certaines dispositions de l’Ordonnance 91-029 du 7 octobre 1991 portant loi organique relative à l’élection des sénateurs ;

Le projet de loi abroge et remplace les dispositions des articles 6 (nouveau), 7 (nouveau), 9, 10,13, 15 et 17 de l’ordonnance 91-029 du 7 octobre 1991 portant loi organique relative à l’élection des sénateurs ; les dispositions nouvelles fixent à 57 le nombre de sénateurs dont 54 représentent les collectivités locales des Moughataas et 3 les mauritaniens établis à l’étranger. Les dispositions retiennent également que les candidatures sont faites au nom des partis politiques légalement reconnus et font perdre le mandat au parlementaire démissionnaire de son parti ; les partis sont aussi tenus de présenter la candidature d’une femme au moins dans une circonscription électorale sur quatre ;

– Projet de loi organique portant modification de certaines dispositions de la loi organique 94-011 du 15 février 1994 relative à l’élection des sénateurs représentants les mauritaniens établis à l’étranger ;

Le projet de loi abroge et remplace les dispositions des articles 6, 7, 8 et 14 de la loi organique 94-011 du 15 février 1994 relative à l’élection des sénateurs représentants les mauritaniens établis à l’étranger ;

– Projet de loi portant modification de certaines dispositions de la loi organique 2009-022 du 2 avril 2009 fixant les dispositions spéciales relatives au vote des mauritaniens établis à l’étranger ;

Le projet de loi abroge et remplace les dispositions des articles 1,4, 7, 8, 11, 13, 14, 17 et 18 de loi organique 2009-022 du 2 avril 2009 fixant les dispositions spéciales relatives au vote des mauritaniens établis à l’étranger notamment pour les élections présidentielles, référendaires et, s’agissant des élections législatives, pour la liste nationale et la liste nationale réservée aux femmes ;

– Projet de loi organique relative aux incompatibilités parlementaires ;

Le projet de loi définit les règles relatives aux incompatibilités parlementaires et traite par ailleurs des incompatibilités entre l’exercice d’activités politiques et l’occupation de certaines hautes fonctions ;

– Projet de loi portant modification de certaines dispositions de l’ordonnance 91-024 du 25 juillet 1991 relative aux partis politiques ;

Le projet de loi abroge et remplace les dispositions de l’article 20 de l’ordonnance 91-24 du 25 juillet relative aux partis politiques, modifiée par l’ordonnance 2006-030 du 22 août 2006 ; les nouvelles dispositions déterminent une clé de répartition du financement public des partis politiques et permettent le retrait de l’autorisation du parti politique qui se présente à deux échéances électorales des municipales et obtient moins de 1% à chacune d’elles ou qui s’abstient de participer à deux élections municipales ;

– Projet de loi organique modifiant certaines dispositions de l’ordonnance n° 2006-29 du 22 août 2006 portant loi organique relative à la promotion de l’accès des femmes aux mandats électoraux et aux fonctions électives. Les modifications apportées visent à favoriser l’égal accès des femmes aux mandats électoraux et aux fonctions électives.

– Projet de loi de ratification de l’ordonnance n° 2011-09 du 20 décembre 2011, portant la ratification de l’accord de prêt signé le 12 Décembre 2011 à Nouakchott entre le Gouvernement de la République Islamique de Mauritanie et le Fonds Arabe pour le Développement Economique et Social (FADES), destiné au financement du projet d’Alimentation en Eau Potable de la Zone d’Aftout Oriental.

– Projet de loi de ratification de l’ordonnance n° 2011-010 du 21 décembre 2011 portant la ratification de l’accord de prêt signé le 12 Décembre 2011 à Nouakchott entre le Gouvernement de la République Islamique de Mauritanie et le Fonds Arabe pour le Développement Economique et Social (FADES), destiné au financement du projet de Développement de deux Systèmes de Production et de Transport de l’Electricité de Nouakchott.

– Projet de loi modifiant certaines dispositions de la loi n° 2008-026 du 6 mai 2008 abrogeant et remplaçant l’ordonnance n°2006-034 du 20 octobre 2006 instituant la Haute Autorité de la Presse et de l’Audiovisuel (HAPA) Le projet de loi abroge et remplace les dispositions des articles 5, 6,7 et 13 de la loi n° 2008-026 du 6 Mai 2008 abrogeant et remplaçant l’ordonnance 2006-034 du 20 octobre 2006 instituant la Haute Autorité de la Presse et de l’Audiovisuel aux fins de mieux garantir l’autonomie et l’impartialité des moyens publics d’information et de communication ;

Ces projets de Lois viennent en application du consensus résultant du dialogue national tenu du 17 septembre au 19 octobre dernier à Nouakchott entre la Majorité présidentielle consolidée et des Partis de l’Opposition ;

Le Conseil a également examiné et adopté les projets de décrets suivants :

– Projet de décret portant approbation du Contrat d’exploration-production sur le bloc C-9 du Bassin Côtier, signé le 18 décembre 2011 entre l’Etat Mauritanien et la Société Total Exploration-Production ;

Le projet de décret vient en application, de l’autorisation par le Conseil des Ministres en sa séance du 24 novembre 2011, du Contrat d’exploration-Production entre l’Etat Mauritanien et la Société Total Exploration-Production, dont la signature est intervenue le 18 décembre 2011 ;

– Projet de décret autorisant la dérogation à la procédure d’appel à la concurrence pour une zone du domaine pétrolier ;

Le projet de décret vient en application des dispositions de l’article 18 du Code des Hydrocarbures Bruts qui autorise la dérogation à la procédure d’appel à concurrence et définit les coordonnées de la zone du domaine pétrolier concerné, sise dans le bassin de Taoudenni ;

– Projet de décret portant nomination du Président du Conseil d’Administration du Centre d’Animation Sociale et d’Apprentissage aux Métiers de la Pêche Artisanale et Continentale (CASAMPAC).

Rappelant l’importance de l’Enrôlement en cours, Le Président de la République a invité l’administration centrale et territoriale à multiplier les campagnes de sensibilisation et de mobilisation en vue d’accélérer le rythme de l’opération dans la perspective d’adapter notre état civil aux exigences internes et externes.

Le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération a présenté une communication relative à la situation internationale.

Le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation a présenté une communication relative à la situation intérieure.

Le Ministre du Pétrole, des Mines et de l’Energie a présenté une communication à relative à l’autorisation de signature d’un Contrat exploration-production avec la société Total Exploration-Production sur le bloc Ta29 du Bassin de Taoudenni.

La communication informe des négociations entreprises avec la société Total dans le cadre d’un Contrat d’Exploration- Production sur le bloc Ta 29 du Bassin de Taoudenni et de leurs termes technique.

Enfin le conseil a pris la mesure individuelle suivantes
:

Ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement :

Cabinet du Ministre :

Chargé de Mission, Imam Cheikh Ould Ely, journaliste.

 

Les violences sexuelles à l’égard des femmes mobilisent Marième Daddah

Marième Daddah, présidente de la Fondation Moktar Ould Daddah

Les violences sexuelles à l’égard des femmes mobilisent Marième Daddah, juriste de formation. La présidente de la Fondation Moktar Ould Daddah qui s’exprimait mercredi soir à l’occasion d’une soirée d’hommage à ses partenaires a annoncé qu’elle va adresser, en partenariat avec l’Association Mauritanienne pour la Santé et la Mère (AMSME), deux avant-projets de loi contre les violences sexuelles à l’égard des femmes et des enfants.

L’un des avant-projets de loi sera déposé auprès du gouvernement mauritanien et l’autre auprès de l’Assemblée Nationale.

« Nous devons harmoniser notre législation interne avec les conventions internationales auxquelles la Mauritanie a ratifiés », a indiqué Marième Daddah.

Le phénomène des violences sexuelles à l’égard des femmes et des enfants a pris ces dernières des proportions inquiétantes. En Mauritanie qui n’a pas encore ratifié la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discriminations à l’égard des femmes, il n’y a pas encore de dispositions juridiques criminalisant les violences sexuelles à l’égard des femmes et des enfants.

Toute reprise d’article ou extrait d’article devra inclure une référence à www.info2larue.wordpress.com

 

Catégories :A la Une

Le gouvernement adopte un projet de loi visant la révision de la Constitution

Le gouvernement mauritanien a adopté jeudi, lors du Conseil hebdomadaire des Ministres, un projet de loi constitutionnelle portant révision de la Constitution du 20 juillet 1991, indique le communiqué du Conseil des Ministres.

Selon ce communiqué, ce projet de loi « vise à réviser la Constitution du 20 juillet 1991 sur différents points. Il apporte une amélioration substantielle à notre Loi fondamentale en ce qui concerne les principes de fond du système politique ».

Le communiqué du Conseil des Ministres ajoute que « le Projet de loi prévoit, en outre, les mesures juridiques nécessaires pour asseoir les autres réformes prévues par l’Accord politique conclu entre la Majorité présidentielle consolidée et certains partis de l’Opposition, en particulier en ce qui concerne la modernisation et la transparence du Code électoral ».

Toute reprise d’article ou extrait d’article devra inclure une référence à www.info2larue.wordpress.com

Catégories :A la Une

Hamoud Ould Souvi dénonce les manœuvres du Ministère de la Culture

Hamoud Ould Souvi, président du Réseau National des Associations des Jeunes (RANAJ)

Le président du Réseau National des Associations des Jeunes Hamoud Ould Souvi a fustigé mercredi matin les manœuvres du Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports. Il n’apprécie pas du tout la volonté de leur ministère de tutelle de fourrer son nez dans le renouvellement de leurs instances.

Hamoud Ould Souvi s’est dit ne pas comprendre pourquoi le Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports s’interfère dans le renouvellement du Réseau National des Associations des Jeunes.

« On est une structure nationale indépendante reconnue par l’Etat mauritanien, qui a une reconnaissance internationale », a affirmé Hamoud Ould Souvi lors d’une conférence de presse.

« Si le renouvellement devait se faire, c’est l’Assemblée Générale qui devait se prononcer. Ce n’est pas au Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports de le faire », a-t-il ajouté, un brin interrogateur, en soulignant que c’est aux membres de décider du renouvellement de leur réseau et de se prononcer. « On est dans le processus de notre renouvellement », a répété Hamoud Ould Souvi, en citant Brakna, du Trarza et du Tiris-Zemmour où leurs instances ont été renouvelées.

Derrière cette implication, se cacherait une volonté du Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports de gérer les financements que reçoit le Réseau National des Associations des Jeunes de la part de ses partenaires comme le FNUAP, l’UNICEF, le FLM, l’AIVP, la CONFEJES, l’ONUSIDA.

Par cet acte, le Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports veut que le Réseau National des Associations des Jeunes ne soit plus exécuteur de ses financements. D’ailleurs, pendant 8 mois, le Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports a bloqué un financement obtenu par le Réseau National des Associations des Jeunes.

Toute reprise d’article ou extrait d’article devra inclure une référence à www.info2larue.wordpress.com

Catégories :A la Une

Nouvelle procédure de traitement des demandes de visa de l’ambassade d’Espagne de Mauritanie

L’Ambassade d’Espagne à Nouakchott informe qu’à partir du Dimanche, 18 décembre 2011, la société VFS se chargera de la gestion des demandes de visas: des dépôts des demandes de Visas pour les passeports ordinaires, du suivi de ces demandes ainsi que des retraits des passeports.

Nous vous prions de trouver ci-dessous, les coordonnées de celle-ci :

VFS (GSS SARL)

ZRD 03 rue 23025 nº 204

BP 4946

Nouakchott

Call centre : 45 25 83 85 (pour prendre un rendez-vous)

Site web: www.vfsglobal.com/spain/mauritania

Toute reprise d’article ou extrait devra inclure une référence à www.info2larue.wordpress.com

Catégories :A la Une