Accueil > Communiqués et Déclarations > Des mauritaniens de Belgique dénoncent la «politique de répression et de terreur» de Mohamed Ould Abdel Aziz

Des mauritaniens de Belgique dénoncent la «politique de répression et de terreur» de Mohamed Ould Abdel Aziz

Des mauritaniens de Belgique ont dénoncé, le 12 octobre, la «politique de répression et de terreur» de Mohamed Ould Abdel Aziz

Des mauritaniens de Belgique ont manifesté, mercredi matin, devant l’ambassade de Mauritanie pour rendre un hommage au Martyr Lamine Mangane et exiger de nouveau l’arrêt du recensement dont les opérations continuent toujours. Cette manifestation pacifique a été sanctionnée par la lecture d’une déclaration dont voici l’intégralité :

Déclaration

Depuis son arrivée au pouvoir, le président mauritanien Ould Abdoul Aziz ne s’est pas contenté de promesses non tenues et d’engagements sans effet. Il a orchestré un recensement jamais vu dans l’histoire sous cette forme pour masquer les manquements graves dont il est l’auteur.

C’est dans ce sens que l’on peut bien observer le cynisme avec lequel, il dirige la Mauritanie. Il s’agit bien d’un pilotage à vue aveugle et irresponsable. La politique menée par le président mauritanien est une politique criminelle, raciste et barbare.

En effet, Ould Abdoul Aziz a montré clairement que son régime est dans la loyauté la plus radicale au système raciste et esclavagiste qui dirige la Mauritanie depuis les indépendances. De par sa politique, les décisions qu’il a prises depuis son accession à la magistrature suprême par un coup de force, conforté par des élections douteuses, notre président a prouvé que son intention n’est pas de créer les conditions politiques d’une société mauritanienne apaisée et réconciliée avec elle-même.

L’humiliation au quotidien des populations de la vallée, la marginalisation des cadres et de l’élite de la communauté africaine noire, les conditions inhumaines et indignes dans lesquelles végètent les rapatriés du Sénégal, devenus réfugiés dans leur propre pays, illustrent l’ampleur de la volonté politique d’Ould Abdoul Aziz d’écraser la communauté noire mauritanienne. Aucun geste de bonne volonté, aucun signe de respect ni d’espoir ne sont adressés aux populations noires.

Aujourd’hui, le président mauritanien a décidé de poursuivre une politique de répression et de terreur qui rappelle les années sombres des massacres, des exactions, des disparitions extrajudiciaires, des déportations et d’extermination des populations noires.

Il est clair que la logique génocidaire est de retour. L’entêtement d’Ould Abdoul Aziz est à la hauteur de ses ambitions négationnistes dont les preuves sont plus qu’évidentes avec son recensement qui est un point d’honneur de sa politique et une expression de sa détermination à prouver aux yeux de son opinion, sa haine de la composante noire mauritanienne.

Il ne faut pas se tromper, Aziz est notre adversaire le plus opposé à l’expression de notre dignité, de notre existence et de notre appartenance à la Mauritanie. Il est l’héritier le plus zélé de la politique sanguinaire et barbare d’Ould Taya. Le racisme et le cynisme de l’actuel président ne sont plus à prouver. Il s’est dénoncé lui-même par ses gestes, ses faits, ses décisions et ses déclarations.

Toute sa politique montre son animosité contre les populations noires. Ould Abdoul Aziz n’est pas satisfait des réalisations de la dictature d’Ould Taya. Il s’est ainsi engagé à en découdre avec les protestations, les revendications et la colère des africains noirs de Mauritanie.

La mort du jeune Lamine Mangane à Maghama et les nombreux blessés lors des manifestations pacifiques, traduisent la fureur d’Ould Abdoul Aziz à ne pas permettre à des citoyens considérés de seconde zone à exprimer leur mécontentement par des méthodes civilisées. Avec Ould Abdoul Aziz, l’ère de l’ancien régime raciste et sanguinaire joue les prolongations. L’opération de recensement n’est qu’un prétexte pour mener à bien sa politique d’exclusion et d’extermination de la communauté noire.

Devant cette tragédie qui ne fait que se poursuivre, nous exigeons le retrait sans condition de cette opération de recensement au risque de faire des victimes et de conduire le pays vers une inévitable guerre civile; de même que nous exigeons que la lumière soit faite sur la mort de Lamine Mangane, ainsi que les nombreux blessés.

Bruxelles, le 12 Octobre 2011

La Coordination des mauritaniens de Belgique

Toute reprise d’article ou extrait d’article devra inclure une référence à http://www.info2larue.wordpress.com

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :