Accueil > A la Une > Les investisseurs saoudiens indésirables à Boghé, Ould Birom et Dar El Avia

Les investisseurs saoudiens indésirables à Boghé, Ould Birom et Dar El Avia

Les investisseurs saoudiens indésirables à Boghé, Ould Birom et Dar El Avia

La commission intercommunale du suivi de la question foncière dans les localités de Boghé, Ould Birom et de Dar El Avia a affirmé samedi matin, lors d’une conférence de presse, son opposition à la concession de leurs terres à des investisseurs saoudiens par l’Etat mauritanien.

Le 5 mai 2011, la préfecture de Boghé avait porté à la connaissance du public, dans un avis, que l’Etat a décidé de mettre à la disposition des investisseurs saoudiens dela SociétéTaboukEziraiya- Groupe Errajihi un terrain à usage agricole situé dans les communes de Boghé, de Ould Birom et de Dar El Avia.

Pour tirer la sonnette d’alarme sur l’accaparement de leurs terres, la commission intercommunale du suivi de la question foncière dans les communes de Boghé, de Ould Birom et de Dar El Avia a décidé de lancer une campagne d’information et de sensibilisation à l’endroit des cadres originaires de ces localités.

En outre, la commission intercommunale a pu rencontrer le Colonel Dia Amadou Mamadou, le Colonel Dia El Hadj Abderrahmane, le sénateur de Boghé Bâ El Hadj, le député Kebbad Ould Cheikh Ould Ndeya, le Colonel Dia Adama.

«Qu’est-ce que l’on va devenir une fois qu’on nous aura expropriés nos terres», s’est interrogé Cheikh Tijaani Ould Bleyel, membre de la commission du suivi des affaires foncières de Dar El Avia, lors de cette conférence de presse.

Selon lui, l’Etat mauritanien vient de lancer une enquête de domanialité pour faire main basse sur leurs terres alors que, d’après la loi, la terre appartient à la nation. D’où l’inquiétude de la commission intercommunale du suivi de la question foncière dans les communes de Boghé, de Ould Birom et de Dar El Avia.

Des projets agricoles qui inquiètent

La semaine dernière, la commission intercommunale du suivi de la question foncière dans les communes de Boghé, de Ould Birom et de Dar El Avia a pu rencontrer le ministre des finances et celui du développement rural qui gèrent désormais le domaine foncier. Mais, aucune assurance n’est sortie de ces rencontres.

Selon le secrétaire exécutif du Fonadh Mamadou Sarr, il y’a une véritable volonté d’accaparement des terres de la vallée du fleuve Sénégal de la part de l’Etat mauritanien au profit d’investisseurs étrangers notamment saoudiens.

«Personne n’est contre un aménagement agricole. Mais, ces terres appartiennent à des communautés, à des populations», a déclaré Mamadou Sarr.

L’Etat mauritanien envisage de concéder40.000 hades terres de la moughataa de Boghé àla Société TaboukEziraiya- Groupe Errajihi.

Toute reprise d’article ou extrait d’article devra inclure une référence à www.info2larue.wordpress.com

Publicités
Catégories :A la Une
  1. tekoussou
    10 octobre 2011 à 18 h 25 min

    TPMN ne doit pas déborder sur les autres sujets.Il relèverait de l anarchisme. Déjà aucun mauritanien n investira 1 um dans cette zone.Pourquoi ne pas laisser les etrangers investir?

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :