Accueil > A la Une > Le Rfd et l’Ufp demandent la suspension immédiate des opérations d’enrôlement

Le Rfd et l’Ufp demandent la suspension immédiate des opérations d’enrôlement

Le Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD) et l’Union des Forces de Progrès (UFP) ont demandé mercredi la suspension immédiate des opérations d’enrôlement débutées au mois de mai 2011.

Ces demandes interviennent suite aux événements qui se sont déroulés à Kaédi et Maghama le 24 et le 27 septembre 2011. Ces deux villes du sud du pays ont été le théâtre de manifestations de jeunes, protestant contre l’enrôlement qu’ils jugent discriminatoire et raciste.

Nouakchott emboîte le pas de Kaédi et de Kaédi

Jeudi matin, à Nouakchott, des heurts ont opposé les forces de l’ordre à des jeunes qui manifestaient contre l’enrôlement et la mort de Lamine Mangane. Alors qu’ils entendaient rallier l’Assemblée Nationale pour faire pression sur les députés afin qu’ils demandent l’annulation de l’enrôlement, ils seront empêchés d’y accéder par les forces de l’ordre qui les ont dispersés à coup de grenades lacrymogènes et de matraques.

Vers les coups de 13heures, le calme était revenu, aux alentours de la Policlinique où était prévu le départ de la marche de « Touche pas à ma nationalité » qui se terminera finalement en heurts avec la police renforcée par la Garde Nationale.

Résultat, la circulation sera perturbée au niveau du centre-ville de Nouakchott où les commerçants, les boutiquiers et les marchands ont pris la poudre d’escampette pour se mettre à l’abri des manifestants.

Les manifestants, mécontents par la réaction des forces de l’ordre, ont calcinée, à leur tour, une voiture en abandon trouvée sur la chaussée et saccagé une boulangerie non loin de Chinguitty Palace.

Tous les accès qui mènent au Centre de recensement de la Médine 3 ont été barricadés par les forces de l’ordre et la Garde Nationale pour éviter d’être brûlés par les manifestants dont certains ont été appréhendés par les forces de l’ordre.

Suspension immédiate des opérations d’enrôlement

Mercredi, le Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD) a exigé la suspension immédiate des opérations d’enrôlement en attendant de corriger les manquements constatés ainsi que la révision des mécanismes de supervision afin de permettre davantage d’équilibre et de professionnalisme dans la conception et l’exécution de ces opérations.

Le RFD a condamné les méthodes répressives du gouvernement ainsi que l’utilisation abusive de la force à l’encontre des manifestations pacifiques, en violation des dispositions de la Constitution et des lois en vigueur ainsi que les atteintes aux biens publics et privés.

De son côté, le Mouvement pour la Refondation (MPR) qui n’a pas gelé ses activités au sein de la majorité présidentielle, a aussi demandé aux pouvoirs publics de mesures fortes susceptibles de conduire à l’apaisement durable de la situation qui, si on n’y prend garde, risque d’être explosive.

L’Union des Forces de Progrès (UFP) exige, elle aussi, des autorités qu’elles suspendent les opérations d’enrôlement, en espérant que cette mesure contribuera à apaiser les passions, à restaurer la paix des cœurs et des esprits des jeunes et à rassurer les communautés qui en sont victimes.

Le parti Tawassoul a également mis met en garde contre toute tentative de faire des évènements du Gorgol une « crise raciale », ajoutant que l’entêtement des pouvoirs publics à user de violence contre les manifestations politiques « est une attitude irresponsable ».

Aziz signe et persiste

Le Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz reste encore sourd aux appels pressants des partis politiques et de la société civile qui lui ont solennellement demandé de suspendre le recensement.

Mercredi, lors d’une rencontre avec Mohamed Ould Abdel Aziz, à la Présidence de la République, le Président de l’Assemblée Nationale a demandé au Président de la République de suspendre l’enrôlement.

Mais, Mohamed Ould Abdel Aziz, selon Messaoud Ould Boulkheir, aurait affirmé qu’il est hors de question de l’envisager.

Depuis son lancement au mois de mai, le recensement en cours suscite un tollé de contestation notamment de la part des populations négro-mauritaniennes.

Toute reprise d’article ou extrait d’article devra inclure une référence à www.info2larue.wordpress.com

Publicités
Catégories :A la Une
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :