Accueil > A la Une > Report du verdict dans le procès des neufs militants de l’IRA-Mauritanie

Report du verdict dans le procès des neufs militants de l’IRA-Mauritanie

Militants de l'IRA-Mauritanie devant le Palais de justice de Nouakchott lors du procès de leurs camarades le 17 17 août 2011

La Cour Correctionnelle du Tribunal de Nouakchott a reporté mercredi 17 août dans l’après-midi son verdict au lundi 22 août 2011 dans le procès des neuf militants de l’IRA-Mauritanie accusés d’avoir agressé des policiers et appartenu à une organisation non reconnue par l’Etat.

La plaidoirie des avocats de la défense qui seraient plus d’une vingtaine a duré plus de 7 heures de temps. A la fin du procès, le dossier a été mis en délibéré pour absence de motifs apparents. Ce qui, pour la défense, constitue un aveu de taille que les 9 militants de l’IRA-Mauritanie sont des détenus d’opinion.

« La plupart des plaidoiries sont allées dans ce sens. Ces militants ont agi de manière pacifique. Nous estimons que le gouvernement doit prendre ses responsabilités dans la situation que nous vivons actuellement. Il doit trouver une solution d’urgence par rapport à la question de l’esclavage », a affirmé l’un des avocats de la défense, Me Bilal Ould Dig.

Selon lui, le dossier des neufs militants de l’IRA-Mauritanie serait vide, ajoutant que le parquet général n’aurait pas apporté des preuves tangibles qui confirmeraient qu’ils ont attaqué les forces de l’ordre. Suffisant pour lui de demander l’acquittement pur et simple des neufs militants de l’IRA-Mauritanie.

Revenant sur les chefs d’accusation afférente à l’attroupement et à la rébellion, Me Bilal Ould Dig a affirmé qu’il s’agirait d’ »infractions contradictoires ». « On a dû mal à les retrouver dans une même affaire. Ce sont des infractions en désuétude qui ont été héritées des régimes d’exception. Elle ne répondent plus aux aspirations actuelles de liberté et de démocratie », a-t-il expliqué.

« Cette question d’esclavage est une question nationale qui doit être traitée dans un cadre de concertation et de dialogue qui impliquerait toutes les parties concernées, a rappelé Me Bilal Ould Dig. Cette question qui persiste toujours doit être réglée le plus rapidement possible sinon elle va continuer à prendre de l’ampleur. »

L’annonce du report du procès des neuf militants de l’IRA-Mauritanie a été accueillie avec beaucoup de baume au cœur par Birame Ould Dah Ould Abeid, président de l’IRA-Mauritanie.

« Cela renforce notre position et celle du public qui a assisté au procès. C’est un dossier politique car aucune preuve n’a pu être amenée contre nos militants sauf qu’ils font partie de l’IRA-Mauritanie. La police politique a échoué », a réagi Birame Ould Dah Ould Abeid, président de l’IRA-Mauritanie, ajoutant que dorénavant son organisation va organiser des sit-in devant les commissariats de Police et les tribunaux de Nouakchott mais aussi devant les demeures des maîtres esclavagistes.

Le parquet général a requis des peines de deux ans de prison ferme à l’encontre de 8 d’entre eux, et de trois ans de prison ferme avec amende pour le neuvième, au motif d’accusation de trouble à l’ordre publique et de rébellion.

Toute reprise d’article ou extrait d’article devra inclure une référence à http://www.info2larue.wordpress.com

Publicités
Catégories :A la Une
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :