Accueil > A la Une > Biram Ould Dah sur Kassataya : « J’appellerai au boycott de ce recensement… L’Etat mauritanien n’est pas invincible »

Biram Ould Dah sur Kassataya : « J’appellerai au boycott de ce recensement… L’Etat mauritanien n’est pas invincible »

Dans un entretien accordé à Kassataya, Biram ould Dah ould Abeid, qui séjourne actuellement en Europe, a annoncé qu’il appellera au boycott de l’enrôlement des populations en Mauritanie dès son retour au pays.

« Ce recensement n’est pas seulement contre les communautés bambara, peuls, soninké et wolofs. Ce recensement est aussi très dangereux pour la communauté haratine, et ça personne ne le dit. Il y a 600 000 esclaves domestiques qui n’ont pas de papiers et l’Etat mauritanien refuse de leur en donner ».

Le leader du mouvement IRA a ajouté que parmi les affranchis seule une minorité dispose de papiers, sur un effectif qu’il situe entre 1 200 000 et 1 400 000habitants, soit près de la moitié de la population mauritanienne.

Biram Ould Dah s’est en outre insurgé contre le fait que, par un décret politique, la communauté haratine soit cataloguée arabe, ce qui, pour lui « est un déni extrêmement grave, une oppression extrêmement grave contre laquelle l’IRA lutte ».

Il s’est enfin attaqué aux partis et organisations qui dénoncent le recensement et qui partent quand même s’inscrire. « Je ne peux pas dénoncer un recensement et aller me recenser alors que les autres [citoyens], on leur dénie le droit de se recenser, alors que ce sont des gens que je suis censé défendre… J’appellerai dès mon arrivé à Nouakchott au boycott de ce recensement et je ne me recenserai pas. Et je considère que c’est une incohérence que d’aller se recenser, c’est raser les murs, ce n’est pas correct, ce n’est pas cohérent. Il faut payer le prix de ce combat ».

Il conclue en disant que « l’Etat mauritanien n’est pas invincible, surtout sous Ould Abdel Aziz qui est un tigre de papier… Il faut que les gens descendent dans les rues… Il faut une mobilisation populaire. Il faut un rapport de force dans les rues, dans les médias, devant la communauté internationale ».

Publicités
Catégories :A la Une
  1. Koné
    19 juillet 2011 à 17 h 50 min

    Biram; je suis avec toi de tout coeur et je ne suis pas seul. Le combat continue pour libérer tous les esclaves de Mauritanie, les opprimés et les rénégats du pouvoir du tigre de papier, facile à bruler avec un simple brin d’allumette. Nous sommes à tes cotés et La lutte continue..

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :